Projets pédagogiques et culturels

Ronchonchon : Un jeu de plateau pour sensibiliser à la communication bienveillante

 

 

Portée par la conviction que le jeu est vecteur de changement et de mieux vivre ensemble, Zazimut s’est lancée dans l’aventure de l’édition en 2016, à la suite d’une rencontre entre l’artiste Zaz, fondatrice de l’association Zazimut et Isabelle Peloux, professeure à l’école élémentaire du Colibri et chercheuse en pédagogie.

Un jeu créé par des enfants pour des enfants
Ronchonchon est né à la Roche-sur-Grâne, au sein de l’École du Colibri au Amanins. L’objectif était de créer un outil permettant aux enfants de comprendre les principes de la communication bienveillante en s’amusant. La création de Ronchonchon s’est intégrée dans le cadre du cursus scolaire des élèves et a permis à l’école de se fédérer autour d’un projet d’établissement créatif et ludique. Afin d’accompagner les enfants dans le développement du jeu, Zazimut a sollicité Boris Courtot, Julien Prothière et Corentin Lebrat, auteurs professionnels de jeu de plateau. Toutes ces rencontres ont permis à Ronchonchon de se présenter aujourd’hui comme un jeu amusant, qui peut s’utiliser aussi bien dans le cadre éducatif que familial.

Présentation du Jeu
L’ambiance n’est pas au beau fixe dans la maison… Un de vos coloc a un problème. Pour que tout rentre dans l’ordre il va falloir coopérer pour l’écouter et trouver avec lui des solutions. Mais attention, il va falloir réussir à résoudre son problème avant que Le Spleen, l’incarnation des idées noires, n’entre dans la maison, sinon c’est l’embrouille assurée !
Ronchonchon est un jeu de rôle et de mémoire sur les émotions et sur les besoins qui y répondent suivant les moments de notre vie. 6 personnages et 24 scénarios permettront aux joueurs d’imaginer un ressenti par rapport à une situation donnée. Ronchonchon permet d’apprendre à mieux se connaitre, mieux se comprendre et de développer son attention face aux autres. C’est aussi un jeu dont le temps est rythmé par un infâme personnage, Le Spleen, dont seul un jeu en coopération permettra de l’éloigner.

Un jeu de Boris Courtot, Corentin Lebrat et Julien Prothière
Illustration Jérémie Chiavelli – Idée originale des enfants de l’Ecole des Amanins
Pour 2 à 6 joueurs / 25 min / A partir de 6 ans et +
Sortie : courant 2021

Nos précédents projets

 

Retrouvez-ici l’ensemble des projets ludo pédagogiques et culturels menés par l’association Zazimut

Action culturelle avec le collège Saint Michel de Combo

Le projet Chorale Co-Legioa a réuni 200 élèves autour du répertoire de la chanteuse Zaz avec pour finalité deux concerts en présence des enfants, de l’artiste et de ses musiciens. Parce que nous pensons que l’éducation musicale est un facteur de réussite sociale et scolaire, ce dispositif a été mis en place dans le cadre du projet d’établissement du collège pendant l’année scolaire 2018-2019.
 

 
 

Débats Mouvants

Quelles sont les préoccupations de la jeunesse d’un territoire sur les questions du changement climatique ?

Le Crussol festival est l’occasion d’aller à la rencontre des jeunes du territoire Drôme-Ardèche. En 2019, Zazimut et ses partenaires ont créé un temp citoyen animé pour les jeunes, par les jeunes des Conseils Municipaux des villes de Guilherand-Granges, Saint Georges-les-Bains et Soyons.

Le débat mouvant est une forme de débat dynamique où tous les participants sont impliqués et prennent physiquement position pour comprendre les tenants et les aboutissants d’une situation en un temps court.

Afin d’accompagner les jeunes dans cette démarche et de leur donner les outils nécessaires aux débats, cette action culturelle a été renforcé par une rencontre avec l’artiste et journaliste français Christophe Vignal, auteur et acteur du spectacle « le Propre de l’homme ».
 

 

Le Propre de l’Homme

 

Action culturelle musique et son

Etude de la fréquence sonore par la pratique instrumentale avec le collège de Saint-Péray.

En 2019, une enseignante du collège de Saint-Péray nous a sollicité pour accueillir sur la scène du Crussol festival la restitution d’un projet pédagogique mis en œuvre durant l’année scolaire 2018-2019. C’est ainsi que pendant l’année, vingt élèves en classe de troisième ont fabriqué chacun un instrument différent à partir d’objets recyclés (bouteilles en verre, bidons d’huile, bassines…) dans le cadre d’un travail sur la propagation du son. Puis, accompagnés de professeurs de l’école de musique, cette base d’instruments a été complétée par un piano, une guitare et une flûte traversière ce qui a permis au groupe de créer deux morceaux musicaux pour se produire sur la scène du festival.

Parce que nous pensons que l’éducation musicale est un levier pour la réussite de tous, c’est avec plaisir que nous avons suivi et accompagné ce projet jusqu’à l’arrivée des élèves sur scène. Une bonne occasion de valoriser leur travail et de leur faire découvrir les métiers de la scène.